Alfie Bloom et la sorcière de l'Île du Démon de Gabrielle Kent (Alfie Bloom 3)

Quatrième de couverture

Il est grand temps pour Alfie Bloom de voyager dans le passé pour débuter son apprentissage auprès d’Orin Hopecraft, le dernier des grands druides. Car la magie qu’il a en lui, plus indomptable que jamais, peut l’entraîner à tout instant vers son côté obscur... Mais alors que le garçon commence à peine à comprendre son pouvoir, une étrange créature de ténèbres attaque ses proches et plonge Orin dans un coma profond. Pour sauver ses amis, Alfie doit à tout prix trouver la seule personne à même de l’aider: la sorcière de l’Île du Démon.

Mon avis

Alfie Bloom et la sorcière de l’Île du Démon est le dernier tome de la série et je dois dire que je suis un peu triste de devoir quitter Alfie et ses amis parce que cela a été une aventure bien sympathique. Un dernier tome qui clôt parfaitement la série, je ne peux que vous conseiller de la lire, vous passerez un bon moment de lecture et vivrez une aventure hors du commun à travers le temps !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, les événements arrivent vite. D’autant plus que c’est le dernier tome donc on sait à quoi s’attendre. Et puis, il vaut mieux garder une part de surprise et se laisser emporter par l’histoire et faire confiance à l’auteur.

L’intrigue est bonne et bien menée, comme les précédents volumes en somme. C’est un vrai plaisir de retrouver Alfie et ses amis pour une nouvelle aventure dans laquelle ils vont pouvoir retourner dans le passé où Alfie va parfaire ses pouvoirs auprès d’Orin. Sa magie est puissante et Alfie doit être en mesure de la contrôler et la maîtriser, ce qui n’est pas tout à fait le cas pour l’instant.

Evidemment, rien ne va se passer comme prévu et Alfie va être confronté à un démon qui veut s’emparer de sa magie, celle qu’Orin a caché en lui, la nuit de sa naissance. Pour venir à bout de ce démon, Alfie va devoir trouver de l’aide, celle de la sorcière de l’Île du Démon, mais le chemin risque d’être périlleux pour y parvenir… L’action arrive dès les premières pages, on ne s’ennuie pas un seul instant, bien au contraire. J’ai suivi avec grande attention cette aventure qui est à la hauteur des tomes précédents.

La magie est plus que présente ici ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire ! Avec cette confrontation, Alfie va apprendre beaucoup de choses, même s’il pense toujours qu’il n’est pas fait pour être l’héritier du célèbre druide Orin Hopcraft. C’est un univers vraiment intéressant et l’auteur s’est tout de même laissé une porte ouverte à la fin de l’ouvrage, même si cela peut se terminer parfaitement ici.

Les personnages sont sympathiques et attachants, que ce soit Alfie, ses amis ou encore Orin qui est bien plus présents ici comme ils se trouvent tous dans le passé au XVe siècle. Ils forment un groupe unis et chacun, par leurs forces, apportent un petit quelque chose. Ensemble, ils sont capables de tout et sont de vrais guerriers. Des personnages auxquels on s’attache facilement et dont on espère le mieux. On en apprend plus sur certains d’ailleurs et j’avoue avoir eu un petit pincement au cœur, comme Alfie lorsqu’on découvre la vérité sur lui mais j’ai adoré ce qui se passe à la fin, la belle leçon de philosophie qui permet de relativiser et voir la vie autrement.

En bref, Alfie Bloom et la sorcière de l’Île du Démon est un tome bien sympathique qui clôt parfaitement la trilogie. C’est une série agréable avec un univers intéressant, des intrigues toujours bonnes et bien menées avec son lot d’action et d’aventure pour notre plus grand plaisir. J’adore la magie, ce n’est pas nouveau et j’ai été ravie de la voir si présente ici. Les personnages sont attachants et je regrette de devoir les laisser car on passe un bon moment en leur compagnie. Une trilogie à découvrir, vous ne serez pas déçus.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate